C’est l’Inuit qui gardera le souvenir du blanc

Auteur : Lilian Bathelot

Editeur : Le navire en pleine ville

Résumé : Dans un futur indéfini, les citoyens sont surveillés en permanence par une technologie hautement sophistiquée. Demeurent cependant des zones franches dont les territoires inuits qui échappent à cette surveillance ; de là va naître un mouvement indépendantiste que les « maîtres du monde » vont essayer de briser ; d’autant plus qu’un de leurs agents a rejoint cette résistance et qu’une jeune chercheuse inuit spécialiste des narvals a fait certaines découvertes.

Commentaire : On peut être dérouté au début par la complexité du récit et les innovations technologiques mais on est vite séduit par ce thriller écologique, dont les personnages sont crédibles dans leurs doutes et leurs certitudes, par les rebondissements qui se succèdent à un rythme soutenu. Roman intelligent qui incite à une réflexion sur des thèmes actuels tels que l’écologie, la technologie, la politique et ses dérives. (Maryse Khalansky)

Ce contenu a été publié dans Fiche de lecture, Tatou Blanc. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.